James Rizzi

Couleurs qui claquent, volume et motifs ultra pop sont la signature de cet artiste né à Brooklyn en 1950. Son imagination, c’est en peinture qu’il la met en forme et fasciné par sa ville natale, celle qui ne dort jamais, il fera de la vie trépidante new-yorkaise son sujet de prédilection.

Reconnu depuis les années 70, pour ses oeuvres en 3D et ses tableaux magnétiques, en particu­lier ses paysages urbains, James Rizzi est l’un des artistes fondateurs du Pop-Art populaire amé­ricain. Fasciné par sa ville natale, celle qui ne dort jamais, il fait de la vie trépidante new-yorkaise son sujet de prédilection.

En appliquant son style aux objets du quotidien les plus divers, des timbres aux voitures, des chaussures aux avions à réaction, il brise la frontière entre l’art et la vie de tous les jours. Ce faisant, il devient l’un des artistes les plus populaires de notre temps. Il sera notamment, l’artiste officiel Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996 1997 et de la coupe du monde de football en France en 1998.

Le style personnel inimitable de James Rizzi – caractérisé par des formes claires délimitées par une ligne noire et des couleurs vives –, son humour et son optimisme, inhérents à toutes ses oeuvres, sont appréciés par des millions d’amateurs dans le monde entier.

L’univers des oeuvres multicolores et étonnantes de l’artiste se révèle immédiatement au specta­teur, et pourtant, à chaque regard, de nouveaux détails apparaissent.

Après son décès prématuré en décembre 2011, la demande pour les oeuvres de James Rizzi a littéralement explosé et n’a jamais cessé de croître.

L’espace d’art PASO présente la première grande exposition de cet artiste en Alsace.

A découvrir également...

La légèreté du monde

Exposition collective Sans nier les drames et les terreurs qui bouleversent le monde, peut-être est il urgent de donner une autre image de ce qui empoisonne nos existences ? L’exposition

Charles Kalt et Didier Kiefer

Nos utopies Charles Kalt et Didier Kiefer se retrouvent régulièrement à confronter leurs pratiques lors d’expositions ou d’œuvres réalisées en duo, cela malgré des démarches artistiques différentes. Tous les deux

PASO Hommages

Hommage à Léonard de Vinci« La dernière Cène » Hommage à Matthias Grünewald« La crucifixion » Hommage à Rubens« La mise au tombeau ». « LES CRIS DU VENT » Exposition, Concert spirituel pour le temps